^Remonter !
foto1 foto2 foto3 foto4 foto5

Petit élevage familial de Labradors et poneys Shetland situé à St Nolff, dans le Morbihan, en Bretagne. Deux passions, les labradors, avec une préférence pour le chocolat, et les poneys Shetland standards, avec un petit faible pour les pies et le gène dun. Il y a peu de naissances dans l'année ce qui permet de bien sociabiliser les chiots et les poulains.


Les Landes d'Eole
Téléphone : 06 81 60 24 91
contact@leslandesdeole.fr

Bienvenue sur le site

Les Landes d'Eole

Labradors retrievers - Poneys Shetland standards

Comment se passe une portée à la maison ?

La saillie

Tout d'abord pour chaque portée, les parents sont soigneusement choisis. Une sélection est faite, sur la couleur, le type, le caractère, les aptitudes au travail et les critères de santé (dysplasie, tares oculaires...)

Lorsque la future maman est en chaleur, il faut surveiller la miss, et surtout surveiller son taux de progestérone, pour savoir quel sera le bon jour pour la marier. Il faut donc aller chez le vétérinaire faire une prise de sang et ensuite l'apporter au labo.

Si le papa choisi n'est pas le mâle de la maison, dans ce cas, Time va chez sa nounou pour éviter qu'il y ait un accident. Il n'est pas malheureux et a même le droit au canapé làbas, si ses copines le laissent monter.

Dès que le taux de progestérone commence à monter, il faut surveiller de plus près et aller voir le chéri (taux généralement entre 20 et 25 ng/l à la saillie).

La chienne reçoit un vaccin contre l’herpès virose canine pendant les chaleurs pour éviter que la portée soit éventuellement touchée. (elle recevra un 2ème vaccin 15 jours avant la mise-bas)

Une fois que la chose est faite, je fais faire une échographie à plus de 21 jours de gestation (avant on ne voit rien), pour vérifier s'il y a des chiots ou pas. (la photo n'est pas de très bonne qualité, mais on voit bien dans les bulles -cornes utérines- les foetus)

Ensuite vient la longue attente de la gestation...

La préparation du matériel

La caisse est montée avec la lampe chauffante. Les vetbeds relavés, le stock de journaux alimenté. Je fais la check liste pour voir si le stock de matériel nécessaire est complet (mouche bébé, calcium, fil pour ligaturer les cordons, lait en poudre, rubans pour identifier les chiots, vieux draps, ciseaux, bétadine, serviettes, thermomètre, balance....)

 

Pendant la gestation

La maman est nourrie aux croquettes chiots quelques semaines avant la mise-bas avec une ration adaptée. Elle reçoit un complément en huile de saumon sauvage (pour les omégas 3).

Environ 15 jours avant la mise-bas, on monte la caisse pour que la maman s'y installe (ou pas) et surtout s'y habitue.

Pendant la gestation, on s'adapte au rythme de la future maman. Petites balades, on évite les contacts canins pour préserver la maman des maladies contagieuses, dans la mesure du possible.

Quelques jours avant la mise-bas

Quelques jours avant le jour J, je prends la température de la chienne. On constate généralement une baisse de 1° dans les 24 à 48h avant le moment de la mise-bas.

La maman reçoit un traitement homéopathique. (le détail est noté, mon site me sert de pense-bête ;) )

* 10 jours avant la mise bas : 3 granules matin et soir de caulophyllum thalictroïde 5CH et 3 granules matin et soir d'Actéa Racemosa CH

* 2 jours avant la mise bas : une dose complète de Pulsatilla 15 CH (prévient les contractions irrégulières)

 

La mise bas

La chienne est généralement très perturbée voire haletante quelques heures (jours) avant. Certaines refusent de manger, creusent un trou dehors (préparation du nid)....

Chaque chienne réagit différement. Il faut donc être à l'écoute et surtout la surveiller. 

A partir du moment ou elle perd le bouchon muqueux, ça se précise...

La chienne explusera les chiots un par un, à une vitesse plus ou moins grande, selon la chienne, la taille de la portée, le poids des chiots.... Ca peut durer entre 12 et 24h (parfois un peu moins ou un peu plus).

Il faut parfois aider la maman surtout quand elles sont primipares (première fois qu'elles mettent bas). Il faut donc ouvrir les poches, couper le cordon, secher le chiot....

L'idée est d'aider et non de se substituer à la maman. Au bout de quelques chiots, elles pigent vite comment faire, et en général se débrouillent toutes seules rapidement. 

Je pèse les chiots à leur naissance pour pouvoir suivre leur courbe de poids. Je leur mets un petit ruban pour pouvoir les identifier. Une fois les chiots bien secs et réchauffés, il faut les installer aux tétines. C'est souvent plus dur pour les premiers, il faut qu'ils amorcent la montée de lait (colostrum, les premières heures). Mais en général, ce sont de vrais petits gloutons.

 

 

 

Virgule - portée 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La maman reçoit tous les soins nécessaires (nettoyage), et un traitement homéopahtique de Vombyl.

Les draps sont jettés et les chiots et la maman installés sur un vetbed qui les tiendra au chaud et au sec sous la lampe chauffante.

Les 3 premières semaines

Les 3 premières semaines les chiots vont téter régulièrement et grossir à vue d'oeil. Ils ont les yeux et conduits auditifs fermés. Les yeux s'ouvriront entre la 2ème et 3ème semaine de vie.

 

 

Les chiots à 4 semaines

Ils mangent de la bouillie (eau tiède, lait en poudre, croquettes détrempées), et ils adorent !

 

 

 

 

 

 

en construction

Copyright © 2015 Les Landes d'Eole